Actualité

Peut-on opérer des patients encore en surpoids ?

Un patient en surpoids désirant une intervention de chirurgie plastique présente un risque de complication postopératoire majoré du fait de ce surpoids. Ces complications peuvent être des troubles de cicatrisation (écoulement, inflammation, retard de cicatrisation), de la nécrose tissulaire (peau ou tissu graisseux trop affaiblis pour survivre), et des risques généraux (infections, phlébite, embolie pulmonaire).

Pour permettre ce type de chirurgie, il est nécessaire de respecter plusieurs mesures de limitation du risque.

 

1° Les précautions préopératoires :

-Le tabac étant un facteur majeur de complication postopératoire, il est formellement interdit chez des patients en surpoids qui souhaitent une intervention de chirurgie plastique.

-Une charge en fer (prise de fer en comprimés) doit être réalisée dans le mois précédent une chirurgie chez des patients en surpoids majeur pour éviter le manque de globules rouges pendant la période postopératoire dû à l’exérèse importante de tissu.

2° Les précautions peropératoires :

-Limiter au maximum la perte de globule rouge en opérant plus lentement, en infiltrant les sites opératoires et les incisions cutanées de vasoconstricteurs.

-Limiter l’importance du geste chirurgical pour limiter la durée de l’intervention chez des personnes fragilisées par leur surpoids.

-Mettre en place plus de dispositif de drainage pour permettre l’évacuation des écoulements plus importants chez des patients qui ont une quantité importante de tissu graisseux.

3° Les précautions postopératoires :

-Prévoir une période de convalescence plus longue, bien entourée et bien organisée pour limiter toute difficulté pratique pendant cette période de convalescence.

-Réaliser une bonne surveillance par des soins infirmiers de qualité et une vigilance accrue pour dépister précocement un manque de globule rouge, un évènement postopératoire non désiré ou une phlébite.

-Réaliser un traitement anticoagulant préventif pendant une période plus longue à cause du risque accru de phlébite.

Docteur Picard

Chirurgien plasticien spécialisé en prothèses mammaires, rhinoplastie et lipofilling de fesses