Actualité

Le traitement d’une cicatrice

La chirurgie plastique est la science, l’art et la chirurgie de la cicatrisation.

Obtenir la cicatrice la plus discrète et la plus belle possible est un des objectifs majeurs de notre spécialité.

Cependant, la rigueur médicale nous oblige à admettre qu’il n’existe pour l’heure aucun traitement ni révolutionnaire ni magique pour les cicatrices, et chaque patient est différent et unique vis-à-vis de sa cicatrisation.

Une cicatrice normale passe par plusieurs phases de cicatrisation :

-Première phase : entre le jour de l’intervention et la 4ème semaine environ : les berges fusionnent et la cicatrice devient plus discrète.

-Deuxième phase : entre la 4ème semaine et le 4ème mois : la cicatrice s’enflamme, rougit,  et est très visible.

-Troisième phase : à partir du 4ème mois : la cicatrice s’éteint progressivement pour prendre son aspect discret et définitif au bout d’environ 12 mois.

 

Certains soins postopératoires peuvent aider la cicatrisation, assouplir et aplanir les cicatrices chirurgicales et limiter les inconforts de la cicatrisation.

1° Les crèmes et les huiles cicatrisantes : Le massage des cicatrices avec une crème cicatrisante (par exemple Cicalfate Avène©, Cicaplast La Roche Posay©, Cicabio Bioderma©). L’application de crème cicatrisante ne doit être débuté qu’une fois la cicatrisation complète obtenue (au bout d’un mois en moyenne).

2° Les automassages de cicatrices consistent à étirer et détendre les cicatrices pour assouplir la peau  des berges des cicatrices, ce qui limite la tension sur ces berges lors de la cicatrisation. Ces automassages ne doivent être débutés qu’après fermeture complète et solide d’une cicatrice. De plus, les massages de cicatrice diminuent la douleur sur les cicatrices et évitent les adhérences entre les cicatrices et les tissus sous-jacents.

3° Les compléments alimentaires (par exemple D-Lab nutricosmetics©) et une alimentation variée et saine (légumes, fruits, sucres lents, protéines animales et végétales)  permettent d’améliorer la vitesse et la force de cicatrisation grâce aux nutriments utiles qu’ils apportent.

4° L’arrêt du tabac est formellement recommandé pour éviter la survenue de troubles de cicatrisation et d’infections.

5° La laser Urgotouch©, utilisé juste avant le pansement pendant l’intervention, est encore en cours d’évaluation en 2018. Les chirurgiens plasticiens devraient être fixés sur son efficacité réelle dans les prochaines années.

Docteur Picard

Chirurgien plasticien spécialisé en prothèses mammaires, rhinoplastie et lipofilling de fesses